Mistral Cooking

L'index des billets est arrivé !


L'index des billets est arrivé !

lundi 24 octobre 2011

Gratin dauphinois de patates douces au lait de coco


Nous nous enfonçons lentement dans l'automne et ses pelles de feuilles mortes, et avec ce sentiment vient le besoin de plus en plus pressant de se réchauffer, en se lovant dans une couette, en se collant au radiateur, ou en cuisinant des plats traditionnels, de ceux qui brulent le palais en nous apportant le réconfort dont nous avons besoin.


Le gratin dauphinois est de ceux là.


Dès les premiers frimas, imaginer ces couches de pomme de terre fondantes et crémeuses comme un rempart au blues de l'automne est un remède des plus classiques.


Mais parfois, il est bon de secouer un peu ses classiques...
Aussi lorsque Cuisine AZ a lancé le défi à quelques blogueurs de revisiter les grands classiques de la cuisine, le gratin dauphinois a été un de mes premiers choix.
Celui ci a pris un côté zazou en se parant de patates douces, de lait de coco et de coriandre.
Mais le réconfort du plat mijoté lui demeure inchangé.
Et la gousse d'ail avec laquelle on frotte le plat est elle aussi restée, parce que, soyons sérieux... Un dauphinois sans gousse d'ail ça n'est pas un dauphinois...!




Ingrédients (pour 6 personnes)
  • 1,2 kg de patates douces bien fermes
  • 300 g de pommes de terre à chair ferme (type Rosenval)
  • 200 ml de crème de coco
  • 1 gousse d'ail
  • 1 L de lait entier
  • 2 CS de Coriandre hachée (surgelée)
  • 1 cc de muscade moulue
  • Sel
  • Poivre

Éplucher les patates douces et les pommes de terre à l'économe, les rincer à l'eau courante et bien les essuyer.
Éplucher la gousse d'ail et la couper en 2
Détailler en lamelles moyennes les patates douces et les pommes de terre.
Mettre le lait et la crème de coco dans une casserole (ou dans un saladier pour le faire au micro ondes) mélanger au fouet, verser la coriandre, la muscade, le sel et le poivre et laisser réchauffer doucement pour que les herbes et les épices infusent.
Préchauffer le four à 200°
Frotter le plat à gratin de la gousse d'ail épluchée.
Disposer une première couche de patates douces sur le fond du plat à gratin, salez légèrement, disposez ensuite une couche de pommes de terre, salez également et ainsi de suite jusqu'à épuisement des ingrédients.
Verser le lait chaud en pluie sur le gratin, afin que tous les ingrédients soient correctement immergés (ne pas hésiter à tasser un peu sur les lamelles pour qu'elles baignent bien !)
Enfourner pour une heure et demie de cuisson.

Servez avec une belle pièce de viande type filet, juste saisie à la poêle.
Ce gratin supporte bien le réchauffage.
Et ça tombe bien parce que du réchauffage, c'est précisément ce qu'on lui demande....



Je m'en vais frissonner plus loin en pensant à tous les autres plats réconfortants de cet automne à venir.
Y a du boulot.



10 commentaires:

  1. Oh, quelle fabuleuse idée ! J'ai aussi de grandes envies de gratin dauphinois qui reviennent. La petite touche zazou est la bienvenue pour varier les plaisirs ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Une trés belle idée accompagnée de belles photos!

    RépondreSupprimer
  3. La touche zazou épicée, je trouve ça top. Le gratin dauphinois est le plat longuement confit au four, fondant en bouche et je suis d'accord sans aïl pas de dauphinois.

    RépondreSupprimer
  4. cette version est une vraie tuerie. Je n'y aurai pas pensé, mais je ne l'oublierai pas!

    RépondreSupprimer
  5. Homérique illumination. J'applaudirais des deux mains, si celles-ci acceptaient de dégivrer.
    Mon appart' est une glacière. (Et ma colloc' aime pas le côté "gratiné" des gratins. Dire que jusque là notre cohabitation était parfaite!)

    RépondreSupprimer
  6. Simplement génial, coriandre+lait de coco+patate douce = une sainte trinité évidente! Suffisait d'y penser... Merci pour avoir eu l'idée... j'te mettrai des oursins de côté pour la peine ;-)
    Besooooooooos

    RépondreSupprimer
  7. @Tombouctou : je te comprends au niveau des envies, c'est ma seule consolation de l'automne les gratins et plats mijotés...

    @Novice en cuisine : merci beaucoup!

    @Mag à l'eau : help yourself sister!

    @Boljo : ah oui chez lez zazous on est un peu droguées aux épices... en plus ça désenrhume... :-)

    @Bwak : tiens moi au courant si elle te hante trop...! ;-)

    @Riane : Celui là il réchauffe bien quand même, tu peux quand même lui glisser en douce en lui indiquant qu'il s'agit d'un confit, pas d'un gratin!! ;-)

    @La Francesa : tout à fait chez moi c'est véritablement une sainte trinité, en soupe, en gratin, en cassolette, en daube... Mais que ça me fasse gagner une douzaine d'oursins, c'est la plus belle des récompenses!! ;-) Bises

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour
    J'ai très envie d'essayer
    Crème ou lait de coco ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour un résultat vraiment très moelleux et crémeux, vous pouvez faire 100% crème de coco, mais cela risque d'être un peu lourd. Un bon compromis diététique/gourmand serait de faire moitié moitié. Et attention aussi aux temps de cuissons, la crème est absorbée plus vite et cuit moins le légume donc le moitié moitié compense aussi de ce côté là. Bons essais et bon dimanche! Cdt,

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...