Mistral Cooking

L'index des billets est arrivé !


L'index des billets est arrivé !

mercredi 30 mai 2012

Russian Tsar, le cake qui se prenait pour une brioche...

Il y a de ces recettes immuables que l’on connaît tous.

La blanquette de veau de maman, le quatre quarts de Tatie Francine.
Ou le cake aux fruits confits de Mémé.

Ah celui-là tout un poème, parce que généralement enfant, on n’aime pas les fruits confits, on les trie…
Ado, on aime que ce qui est industriel, donc plus y a de graisses trans et de fruits qui n’ont de fruits que le nom mieux c’est (merci Papi B. et le colorant E280)
Et puis adulte, une fois qu’on s’est entêté à ré-apprivoiser la bête, on ne peut plus s’en passer, comme avec cette très belle recette de Cakes in the city, puisque les classiques y a que ça de vrai.

Mais vous le savez aussi bien que moi, pour un esprit retors,  « immuable » c’est comme un gros mot.
C’est une invitation délicate à ruer dans les brancards, à dire « non » juste pour le plaisir immense de savourer les délices de la contradiction, bref « immuable » c’est fait pour être secoué dans tous les sens (merci Dr Freud).

Et puis d’abord qui c’est qui a dit que les cakes on ne devait les faire qu’avec de la levure chimique ?
Bon à part Escoffier, Hermé, Felder, Michalak et tous les autres qui ?
Hein ?
Ben d’abord, non.
Si on a envie, le cake on le fait avec de la levure de boulanger, même que s’il veut, il peut se prendre pour une brioche, moi ça m’est égal, ça sert juste à prouver que même dans le trou perdu de votre lieu de villégiature d’été, dans le joli petit gîte 3 épis que vous aurez trouvé où il n’y aura pas la Grande Epicerie à côté, votre côté Mac Gyver moderne mais policé ravira vos chérubins : pas de levure chimique, mon chéri, point d’inquiétude, pars en quête d’une boulangerie et je t’apprêterai ton cake aux fruits confits (il parle bien Mac hein ?)

Et puis comme ce serait quand même inenvisageable de rentrer dans un carcan trop oppressant, votre cake au levain, façon Richard Dean Anderson, vous le customisez avec luxe.
Eh oui ce n’est pas parce qu’on va dans des gîtes où il n’y a pas de levure chimique qu’on ne peut pas apporter de superbes raisins sultanines gros comme des pépites, de vrais fruits confits entiers qu’il vous restait de votre dernière Epiphanie Frenzy et du thé Mariage Frères…
Ah le thé Mariage Frères, tout un programme.

Je suis d’ailleurs fière de vous présenter mon nouveau type de partenariat : en gros j’achète leurs produits avec extase et je le dis à qui veut l’entendre, et en échange ils me prennent mes sous.
Ça fonctionne du tonnerre, c’est une affaire qui roule.

Donc vous voilà dans votre gîte, les enfants sont partis visiter la ferme pédagogique, il est temps de vous lancer, et puisque vous ne vous mouchez pas du coude (y a pas de raison après tout), de vos blanches mains, donnez naissance à un prince, que dis-je à un Roi.

En exclusivité, Mesdames et Messieurs, voici donc le Russian Tsar, cake au levain, aux fruits confits, raisins sultanines et thé vert aux agrumes.
On a fait des révolutions pour moins que ça.






Ingrédients (pour un imposant souverain, qui régalera 6 personnes au moins)

Pour le levain :
-          60 ml de lait
-          70 g de farine
-          20 g de levure fraîche

Pour le reste de l’appareil à cake :
-          125 g de beurre pommade
-          90 g de sucre rapadura (s’il y en a au 3 épis, envoyez moi un mail, sinon du canne fera amplement l’affaire)
-          100 g de raisins sultanines
-          300 g de farine
-          185 g de fruits confits divers
-          25 ml de thé Russian Star de Mariage Frères

Faites infuser une dose de Russian Star dans le lait bien chaud. Laissez amplement refroidir jusqu’à ce qu’il soit tiède, enlevez la boule à thé, et diluez la levure fraiche dans le lait aromatisé.
Ajoutez la farine, fouettez le tout, et laissez lever une vingtaine de minutes à température ambiante.

Faites infuser une autre dose de thé dans un mug, plongez-y les raisins et laissez-les s’imprégner doucement pendant une quinzaine de minutes. Coupez les fruits confits en dés grossiers pendant ce temps.
Égouttez les raisins, réservez, pesez les 25 ml, réchauffez le reste et accordez-vous un tea time moment.

Préchauffez votre four à 190° en chaleur tournante.

Ensuite, mélangez au batteur le beurre pommade et le sucre (si c’est du rapadura, le mélange est d’une couleur et d’une texture peu engageante, c’est normal, ne vous formalisez pas les Rois sont des hommes comme les autres après tout).
Ajoutez la farine, puis le levain qui aura bien monté dans le bol du robot et mélangez bien (la pâte s’amalgame un peu mais laissez-lui le temps), détendez-la un peu en  versant alors les 25ml de thé réservé au préalable.

Ajoutez ensuite les raisins secs, puis les fruits confits (que vous aurez un peu fariné au préalable) et laissez tourner le robot pour obtenir une pâte homogène mais assez collante et compacte.

Beurrez soigneusement un moule à cake et versez-y bon gré mal gré le rejeton qui vous semble un peu trop difforme pour être Roi…

Laissez la pâte prendre sa place dans le moule pendant quelques minutes et enfournez pour une quarantaine de minutes (surveillez le tout de même attentivement, la peau des princes russes est chose fragile…)

Pendant environ 25 minutes vous me maudirez jusqu’à la 3ème génération pour vous avoir embringué là dedans, le cake n’ayant pas du tout l’air d’un cake (il ne monte pas tout de suite) et les enfants s’apprêtant à revenir en ayant les crocs.
Et puis miracle, au bout de ce temps, la pâte lève, se gondole, pousse et prend la forme convenue.
Sauf qu’en plus, une bonne odeur de levure (enfin pour ceux qui aiment hein) flotte dans la pièce.

Et au final me direz-vous, à part débiter un monceau de c******** sur un billet de blog, qu’est-ce que ça apporte de pouvoir faire un cake avec un levain ?
Eh bien déjà l’odeur précitée, et c’est déjà beaucoup mais je suis une femme qui se contente de peu.
Et puis ensuite, la texture est étonnante, on a un cake devant les yeux et on mord dans une sorte de brioche un peu dense et compacte… Etonnant. Limite moléculaire.
Et enfin il ne rassit pas comme un cake, mais effectivement comme une brioche. Et au final ce n’est pas si mal, parce que les cakes rassis c’est pas mal estouffe, alors que les brioches un peu rêches moi j’en fais mon quatre heures sans aucun problème.





Bon j’arrête d’en faire des tonnes, mon Prince russe il m’a bien plu comme ça, je vais lui laisser sa chance va.

Allez je vous laisse je dois aller vérifier que ma ressemblance avec Richard Dean Anderson s’arrête bien à notre coupe de cheveux.




26 commentaires:

  1. Je me suis laissée emporter par tes mots, le défilé du cake qui se prenait pour une brioche j'adore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de la visite et du petit mot... Par ailleurs t'as raison de dire qu'il défile, c'est un sacré cabot comme tous ceux de son rang! ;-)

      Supprimer
  2. Oh tiens je ne savais pas le levain faisait autant de différence quant à la texture d'un cake et sa conservation. J'ai appris plein de choses :)

    Par contre, je dois être restée bloquée à l'âge de 5 ans car je n'aime toujours pas les fruits confits! Mais ça n'enlève rien à la beauté de ton cake qui est très appétissant (et qui me ferait changer d'avis sur les fruits confits?? ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh tu sais je crois que si tu le faisais aux pépites de chocolat, il ne t'en voudrait pas... quant à l'apport du levain dans la confection des cakes, loin de moi l'idée de prétendre que ça joue un rôle majeur, je n'ai fait que relater mon expérience sur ce petit cake là, et c'est vrai que ça me chatouillait de savoir si on pouvait arriver à faire pousser un cake avec juste un levain sans première levée préalable... un délire de petit chimiste en somme! :-) merci de ton passage en tout cas, et dis moi si tu changes d'avis sur les fruits confits! ^^

      Supprimer
  3. On se laisse vite transporter par tes mots qui nous font rire! J'aime beaucoup ton style d'écriture et ta belle recette! Merci!
    Julia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien moi j'aime beaucoup recevoir ce style de compliment là donc merci également beaucoup...! et c'est toujours un plaisir de vous faire rire, donc, reviens vite! ;-)

      Supprimer
  4. Je confirme : on se laisse vraiment emporter par tes mots.
    J'ai toujours utilisé de la levure chimique, mais après lecture de ta recette, je me dis que la texture doit être meilleure avec la levure de boulanger. A essayer !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. il a l'air super moelleux ce cake, c original je ne connaissais pas...

    RépondreSupprimer
  6. Un jour mon prince viendra ... ;-)

    J'adore ce billet, tu m'as mis de bonne humeur pour toute la journée avec tes mots, et quelle trouvaille géniale ce "nouveaux" partenariat, tu vas en faire des jalouses !!

    Sinon ben tu m'as intrigué avec ta bidouille expérimentale, je vais tester ce levain au plus vite, j'ai envie d'en connaitre la saveur aussi ... et en vacances la solution à tout c'est les cookies, parce que tu as déjà eu une location avec un moule à cake toi ?? Ou alors faut que je demande à Mac s'il peut m'en fabriquer un à partir d'une coque de crabe peut-être ... à méditer !! :-)

    Bizzz les Zazous

    RépondreSupprimer
  7. Sans l'avoir gouté, je sais déjà qu'il peut me plaire ....
    Je suis une grosse big fan de cake aux fruits (celui de "Cakes & te City", jle connais bien ... hihi)

    Gros kif !

    ;p

    RépondreSupprimer
  8. tout simplement gourmand, magnifique

    RépondreSupprimer
  9. Il a l'air absolument divin ce cake/brioche ;)

    RépondreSupprimer
  10. @Aélis : merci, c’est toujours un plaisir de vous faire voyager... ;-) Même dans un gîte 3 épis au trou du c... du Monde! ^^

    @W-Girl : il était effectivement bien moelleux... Mais tu sais maintenant que c’est à la portée de toutes les Mac Gyver qui sommeillent en nous ;-)

    @Isabelle : oh tu sais je crois qu’ils acceptent encore des nouveaux partenaires de ce type chez Mariage Frères, si tu veux je peux te pistonner... :-D
    Et c’est une excellente idée la carapace de tourteau en moule à cake, je pense que je vais la breveter! Par contre si c’était vraiment Richard Dean qui te la faisait, je suis sûre qu’il aurait réussi un moule à cake de 1 L avec 2 coquilles de bigorneaux... Merci beaucoup de la visite et du petit mot! (et de la chanson que j’ai eu dans la tête toute la journée!!) à bientôt

    @CoCO : c’est toujours une joie de te faire kiffer ma CoCO... ^^ Et je vois que nous partageons les mêmes classiques... Baking Power! ;-)

    @BoopCook : merci c’est adorable Boop

    @Réglisse : il se la pète un peu de façon princière... Mais on sait comment lui rabattre son caquet : y’en a plus! Merci de la visite Réglisse et à bientôt... :-)

    RépondreSupprimer
  11. Moi je dis qu'il est limite décadent ton cake - un trésor de moelleux sous un air un peu loose et croulant sous les fruits... j'adore !
    ... et puis parfumé avec un thé de chez Mariage... le grand luxe !
    Bises gourmandes,
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
  12. Cette recette est vraiment très agréable, tant par le résultat ( of course ! ) que par le processus de réalisation. Un peu plus long en effet que pour un cake " classique " a la levure chimique, l'idée du levain est très sympa, pour obtenir une texture plus proche de la brioche, que, je n'ai jamais realise d'ailleurs. Bref !
    Le mariage du the, et le meilleur selon moi, avec les fruits, je kiffe !
    Et aussi, quelle farine as-tu utilise ? Je m'amuse tellement avec les farines que la farine d able classique complete ne me suffit plus ^^ Mais en l'espèce avec le levain, je pense qu'il s'agit effectivement de farine de blé, car sans gluten, tu n'aurais pas obtenu ce résultat , mais avec un épaississant a mon avis ... ?? Me trompe-je ?
    En tous les cas, merci pour ce bel article ( qui par ai;;eurs est superbement écrit ... comme d'hab ) et une dernière avant de filer : il est de ta composition celui-la ? Et le titre ? Why ?
    Bises, bises.

    RépondreSupprimer
  13. @Isabelle : les princes russes décadents un peu loose mais pas croulants sont les meilleurs non? ^^ Merci de la visite et à très bientôt, bises!

    @Laurence : j’ai utilisé de la T45 toute bête, et effectivement tu as raison quant au gluten, mon levain n’aurait pas pris avec seulement une farine non panifiable type farine de riz, ou de chataigne, il aurait fallu les mélanger à de la farine de blé... ou alors de seigle qui est parait il très recommandé pour le développement du levain (puisque c’est celle ci qui est recommandée lorsqu’on veut s’attaquer à un vrai levain, vrai de vrai – le mien n’est qu’une pâle copie puisqu’il y a de la levure de boulangerie dedans... – appelé “levain chef”). Si tu veux en savoir plus sur les techniques de boulange et sur le levain, je te conseille d’aller faire un tour chez Du Miel et du Sel (http://www.dumieletdusel.com/), superbe blog où Marie Claire partage toutes ses techniques et son savoir, ça fait rêver...
    Quant au titre eh bien juste un petit clin d’œil à mon cher nouveau “partenaire” Mariage Frères, qui a baptisé le thé que j’ai utilisé Russian STAR... ^^ Et puis le thé, le cake, et les fruits confits et raisins secs, ça faisait très “goûter autour du samovar” à mon goût... ;-) Merci de ton passage et de ton p’tit mot Laurence, c’est toujours un plaisir de communiquer via blogs interposés! A très bientôt, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci pour le lien ... je connais deja très bien le blog dont tu me parles et le suit sur FB notamment ^^
      Bises, bises et a très bientôt ^^

      Supprimer
  14. Je crois qu'on a un peu le même type de partenariat avec tout un tas de marques ! ^^
    Pour moi, le dernier en date, c'est avec les sirops M*nin.
    Pour revenir à cet empereur du cake, il a l'air d'être parfaitement digne de son titre. Les gites isolés ont ça de bon qu'ils nous obligent à créer de petits chef-d'oeuvres. :)

    RépondreSupprimer
  15. J'adore cette recette ! merci bien

    RépondreSupprimer
  16. super sympa cet article ! rigolo juste ce qu'il faut et délicieux à n'en point douter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est gentil tout plein ça! Et désolée d'avoir mis si longtemps à répondre... Au plaisir! (et vraiment contente d'avoir fait rigoler, c'est quand même ça le meilleur dans un blog, le partage de rigolade...! ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...