Mistral Cooking

L'index des billets est arrivé !


L'index des billets est arrivé !

lundi 6 juin 2011

Pain d'épices oldschool...pour les "pas-du-matin"

Il fut un temps béni où le petit-déjeuner était synonyme pour moi de havre de paix, de délassement total avant d'entamer pleine d'entrain ma dure journée de labeur.

Je crois qu'on peut dire sans trop se mouiller que ce temps là est révolu.
This ship has sailed, comme dit mon poto Georges C.

Depuis que « le matin » implique d'amener (plus ou moins) décemment habillés, lavés, repassés de frais et le ventre plein 1 mioche à l'école avec l'autre (12,5kg) en bandoulière avant l'heure fatidique de 08h30 sans apparaître tellement échevelée et déconfite que l'on vous suspecterait d'avoir fui une unité psychiatrique sous haute surveillance, eh bien maintenant le petit déjeuner s'apparente plus à...

Allez, disons à finir un Rubik's Cube dans les 45 secondes sous peine de vie ou de mort.
Sans les mains.

Et, en plus, pour corser le calvaire challenge de mon quotidien, j'appartiens à la deuxième catégorie de gens qui peuplent ce Monde.

Vous savez, les "pas-du-matin".

Ceux pour qui beurrer plusieurs tartines dans un laps de temps convenable (disons 17 minutes) est tout bonnement impossible.
Et si on parle en plus de les confiturer, j'arrive à l'école à 10h00.

Donc il me faut du solide, du bon et du vite englouti pour mon petit-déjeuner maintenant.

Il se trouve que le pain d'épices que je vous présente aujourd'hui satisfait pleinement à l'ensemble de ces critères, et a en plus eu le mérite de combler une de mes innombrables quêtes culinaires (on en a tous ne mentez pas) : celle du VRAI pain d'épices, donc sans œufs, sans lait, sans beurre.

LE pain d'épices oldschool quoi.

En plus je le trouve diététiquement parfait pour le matin justement : des céréales, dont le seigle dont je vous épargnerai la liste des mérites, et certes beaucoup de miel, mais c'est un sucre non raffiné qui regorge de bienfaits.
Vous rajoutez un fruit, un laitage et une boisson chaude, et le Congrès des Cardiologues Réunis Autour du Petit Déjeuner Utopique vous décerne un prix Honoris Causa.

Et je considère qu'à l'heure où mon cerveau est coincé en boucle sur le mantra « Où il est le culcul, où elle est la têtête? » sans avoir l'air de trouver pour l'instant une vague idée de solution, il est donc trop occupé à comptabiliser les calories dues au miel dans ce foutu pain d'épices et qui plus est à me les coller sur les hanches.

Non mais feuque, lâchez moi le panty, c'est le matin!!

La recette est tirée du Elle à Table du mois de Mai-Juin 2011, où explique l'apiculteur parisien Jean -Jacques Schakmundès : « Le vrai pain d'épices est un pain et non un gâteau. C'est pourquoi les recettes comportant du lait, des œufs, du beurre sont à rejeter avec dédain. Donc miel et farine c'est tout ou presque. C'est ce qui garantit la bonne conservation » (sic).

J'te kiffe, JJ, je suis entièrement d'accord avec toi.
A part pour un truc justement, c'est que j'ai rajouté le seigle. Parce qu'un pain d'épices sans seigle, c'est pas un pain d'épices. Sans dédain cela dit.
Je voulais mettre des morceaux d'oranges confites, mais au moment de les incorporer y en avait plus dans mon placard.
Ce sera donc pour la prochaine fois.

Ingrédients (pour un énorme pain d'épices qui vous fera la semaine, allez 10 jours si vous comptez le week-end où il y a pas école et où vous pourrez tartiner en paix)

  • 400 g de farine (j'ai mis de la T45, mais si vous voulez avoir le CCRAPDU à votre botte, rien ne vous empêche de mettre de la farine complète)
  • 100 g de farine de seigle
  • 500 g de miel corsé (ici du châtaignier)
  • 2 cc de mélange pour pain d'épices
  • 1 cc de bicarbonate de soude
  • 1 paquet de levure chimique.
  • 2 CS de lait pour laquer le pain en fin de cuisson

Préchauffez votre four à 120°.



Mélangez dans un saladier les deux farines, les épices et la levure chimique. Versez le miel et ajoutez la cuillère à café de bicarbonate (un truc de Elle à Table qui préconise de ne pas mettre en même temps la levure et le bicarb'. Je les ai crus sur parole.)

Commencez à mélanger avec une cuillère ou un fouet, puis mettez les mains à la pâte au bout d'un temps si nécessaire pour obtenir une pâte homogène, et à priori pas si collante qu'on ne le croirait.

Beurrez généreusement un moule à cake d'un litre et farinez le puis versez la pâte et enfournez.



Laissez cuire 1h15 au moins, en tout cas jusqu'à que la pointe d'un couteau ressorte sèche.
(à ce stade mon pain était un peu clairet, donc je l'ai laissé quelques minutes à 180° pour qu'il dore bien, mais chacun fait comme il veut... Surtout le matin, respect man...)

Sortez le du four, laquez au lait, attendez quelques minutes, puis démoulez et laissez refroidir sur une grille.

Verdict : on a l'impression de mordre à pleine dents dans du... miel épicé.






C'est un délice, et il se conserve très bien dans une boîte hermétique... même si la croute vous paraît dure, l'intérieur reste fondant et moelleux. (Le mien manquait d'ailleurs d'un chouia de cuisson, peut être 5 minutes, on le voit sur les photos au centre de la tranche, mais j'ai bien aimé quand même, ça ajoutait du fondant...)

Voilà ma contribution pour alléger le fardeau de l'ensemble de mes frères et sœurs qui peinent silencieusement avec moi entre 06h30 et 09h00, heure où les "pas-du-matins" reconnectent généralement enfin l'ensemble de leurs synapses.

Bon, je veux bien le partager aussi avec nos adversaires, les sinistres "du-matin" qui avec leur entrain à la chantal goya dès 06h28 me donnent parfois envie de réviser le mode d'emploi d'un AK47 virtuel.
Mais c'est juste parce que quand je les vois à 22h03 avoir 98 ans d'âge au compteur alors que nous, les "pas-du-matin", commençons à peine à nous échauffer, j'ai pitié.

Et pour accompagner ce breakfast oldschool, on peut en plus écouter ça.
C'est langoureux, c'est doux, ça vous donne envie... de recommencer le petit-déj tiens.

On n'est pas bien là?
Enfin en même temps à force de profiter à fond de mon moment de paix, les yeux dans les yeux avec Marvin, je vais finir par être en retard à l'école. Encore.

Tant pis, je dirai que c'est la faute des gnomes.
Ça marche pas mal en général.


4 commentaires:

  1. De la part de tous les "du-matin" du monde : je promets de ne plus jamais chanté du Chantal Goya avant 9 h!!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour nous... Amen même!
    Mais tu n'étais pas la plus haut placée dans ma liste noire... :-)

    RépondreSupprimer
  3. En effet n'a pas l'air mauvais du tout non plus le tiens :p
    Pour le miens mon homme adore mais personnellement je trouve qu'il y a trop de cannelle ><

    Voilà tu es sur la page de la recette :p

    RépondreSupprimer
  4. Je mets du lait dans le mien mais je garde ta recette pour un prochain.
    iza:)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...